* *
* *
genealogie

CONSCRITS SERRURIERS

DIVERS DOCUMENTS

RECENSEMENTS

Histoire locale

Géographie 01

Histoire locale 01

Histoire locale 02

Histoire locale 03

Histoire locale 04

Histoire locale 05

Histoire locale 06

Histoire locale 07

Histoire locale 08

Histoire locale 09

Histoire locale 10

Histoire locale 11

Histoire locale 12

Recherche



Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 10 membres


Connectés :

( personne )
FRESSENNEVILLE 1906 - EPILOGUE

EPILOGUE

 

Julien RIQUIER était en 1906, maire de FRESSENNEVILLE, Directeur depuis 44 ans et âgé de 71 ans.

Il croyait avoir une demie douzaine de syndiqués dans l’usine, en fait il y en avait 200 !!

Les RIQUIER rouvrent l’usine le 20 août sans réintégrer l’ouvrier D……..dont l’éviction avait provoqué toute l’affaire. Ils n’habiteront plus jamais FRESSENNEVILLE.

Le 8 mai 1906 ont eu lieu les élections législatives

 

1906

 

Aucune législation n’encadre la durée du travail dans les ateliers et les chantiers n’utilisant pas de moteur mécanique et occupant exclusivement des ouvriers adultes en nombre inférieur à vingt. Seule la loi du 13 juillet 1906 sur le repos hebdomadaire s’applique à tous ; toutefois, les dérogations sont nombreuses.

Le repos du dimanche était pratiqué largement avant 1906, s’étant généralisé dans la deuxième partie du XIXe siècle. Auparavant, le dimanche matin était souvent consacré au nettoyage et à l’entretien des machines ; l’après-midi était un moment de repos pour presque tous les ouvriers.

 

 

1919

 

 

Ces revendications en matière de temps de travail se focalisent sur les huit heures, à partir de 1889 et jusqu’à leur obtention en 1919, par la loi du 23 avril 1919

Cette lutte connaît son temps fort lors des premiers mai, jours de manifestation et de chômage volontaire. L’objectif visé est la préservation de la santé des travailleurs et leur accès à la culture, aux loisirs, à la vie familiale et associative. Le slogan « huit heures de travail, huit heures de repos et huit heures de loisirs » résume bien ces aspirations nouvelles.

 

 

 

 


Date de création : 12/07/2007 @ 17:18
Dernière modification : 04/06/2009 @ 17:17
Catégorie :
Page lue 726 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^