* *
* *
genealogie

CONSCRITS SERRURIERS

DIVERS DOCUMENTS

RECENSEMENTS

Histoire locale

Géographie 01

Histoire locale 01

Histoire locale 02

Histoire locale 03

Histoire locale 04

Histoire locale 05

Histoire locale 06

Histoire locale 07

Histoire locale 08

Histoire locale 09

Histoire locale 10

Histoire locale 11

Histoire locale 12

Recherche



Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 10 membres


Connectés :

( personne )
- HISTOIRE DE TULLY DE 831 A 1800


                                              HISTOIRE DE TULLY

 

 

 

Le village de TULLY est mentionné pour la première fois en 831 sous le nom de TULLINOE (LOUANDRE : topographie du Ponthieu), sans qu’on soit bien sûr qu’il s’agisse de ce village.

TULLY apparaît plus certainement en 1262 .

 

La déclaration des feux de 1469 fait état de 24 feux pour NULLY (TULLY) et BETHENCOURT.

En 1580 il y a une douzaine de maisons peuplées de 40 à 50 habitants.

 

En 1806 le nombre d’habitants était de 302, en 1826, 293 seulement.

 

 

Au point de vue religieux, une seule juridiction, TULLY, paroisse ST FIRMIN, dépendait du doyenné de ST VALERY, de l’archidiaconé de PONTHIEU et du Diocèse d’AMIENS. Une chapelle annexe appelée secours existe à BETHENCOURT SUR MER jusqu’en 1826. A partir de ce moment l’église de BETHENCOURT SUR MER est érigée en paroisse.

 

A tous les autres points de vue, la Seigneurie de TULLY dépendait pour partie de l’élection d’EU, intendance de ROUEN et du grenier à sel d’AULT, elle est de loin la plus importante en surface. Ces seigneurs sont les seigneurs de TULLY-PONTHIEU

 

Pour une autre partie, elle dépend du baillage d’ABBEVILLE,

Cette division « administrative » persista jusqu’à la veille de la Révolution Française.

 

 

LES SEIGNEURS DE TULLY

 

 

Jusqu’au 12ème siècle, le domaine de TULLY appartient aux religieux de l’abbaye de ST VALERY.

 

Les seigneurs de TULLY-PONTHIEU se nomment à partir du 14ème siècle : Guillaume d’AIGNEVILLE, Pierre, Jeanne qui épousa Guillaume de RUBEMPRE, puis leur fille, Jeanne de RUBEMPRE  qui épousa Guy de DOMQUEUR.

 

Au 15ème siècle la famille de DOMQUEUR prend possession de TULLY, par Jean de DOMQUEUR, puis Antoine de DOMQUEUR qui vendit la seigneurie en 1520 à David de la RADDE. L’héritier de ce dernier, Antoine de la RADDE légua la seigneurie à sa fille, Yde qui épouse en 1559 Nicolas de FRIEUCOURT, seigneur de l’ISLE.

 

La famille de FRIEUCOURT garda la seigneurie pendant 150 ans. Se succédèrent, François, son fils François, puis Claude, François, Charles, Antoinette sans descendance qui légua la seigneurie à sa sœur, Marie Madeleine épouse de Pierre Hubert des FONTAINES.

 

 

C’est la famille de FONTAINES qui possède la seigneurie qu’elle vendit en 1870 à Nicolas Jacques du WANEL. Son fils Nicolas Vulfranc du WANEL dont les biens furent recueillis par sa nièce Charlotte Amélie BRIET de BERNAPRE, épouse de Balthazard le ROUX baron de FEUGERAY.

 

L’autre seigneurie,dite de TULLY BAILLAGE, est en possession de la famille GAILLARD au 17 ème siècle. Geoffroy GAILLARD- LONGJUMEAU est inhumé à TULLY en mars 1700. Il habitait TULLY.

 

 

 

Blason GAILLARD DE LONGJUMEAU (Source Héraldiquegenweb)

 

 

                            

 

 

 

                                          TULLY Blason Gaillard.png 

 

 

 

 

 

 

Son cousin Nicolas-Antoine de GROUCHES, seigneur de HUPPY, hérita du domaine qu’il laissa à sa fille Marie-Geneviève. En 1787 elle avait vendu tout ce qu’elle possédait à TULLY dont sa maison seigneuriale, avec une ferme.

 

 

LE CHATEAU

 

La seigneurie de TULLY PONTHIEU consistait en une maison seigneuriale avec une tour, écuries, granges, colombier, pressoir. Le tout contenant 12 journeaux d’enclos, 6 journeaux de pâturages, 106 de terres à labour et 135 livres de censives.

 

Le château actuel a été reconstruit en 1835, la tour a disparu. Il figure dans le site Mérimée (voir notre page lien : patrimoine) en tant que logement patronal : photo n°6 propriété comportant 2 ailes symétriques entourée d’un parc, bordé d’une grille sur la rue. Il était la propriété d’un industriel de TULLY, aujourd’hui disparu.

 

 

L’EGLISE

 

Construite vers la fin du 15ème siècle ou au commencement du 16ème. Elle est en pierre blanche  de pays, avec des croisées en ogive. Jadis entourée du cimetière, elle s’élève à côté du manoir, propriété des seigneurs de TULLY BAILLAGE. Elle est d’une architecture très simple et dédiée à ST FIRMIN. Les soubassements sont faits en silex taillés, un damier se remarque du coté gauche 

 

photo du damier, remarquer une ancienne porte latérale, aujourd’hui bouchée. Coll. Personnelle

 

 

 

 

.

                                     TULLY Eglise laterale.jpg              

 

 

 

 

 

 

 

 

Les contreforts qui soutiennent l’édifice sont au nombre de onze. Leurs soubassements en pierre ou grès.

 

Le portail est la réunion de tous les matériaux dont disposait l’industrie locale à cette époque : des galets taillés, de la pierre et de la brique

 

Le clocher a une flèche pyramidale à huit pans surmontée d’une croix en fer au-dessus de la quelle se trouve un coq formant girouette, rénové récemment grâce à l’association de sauvegarde de l’église. Il  ne contient qu’une seule cloche qui fut bénite en août 1904 par Louis POUPART et dont les parrain et marraine étaient Michel BUIRET et Louise HURTEL.

Elle remplaça une précédente cloche baptisée en 1841 et dont le parrain était Balthazar LEROUX DU FEUGERAY et Anne Louis BRIET de BERNAPRE.

 

 

 

Photo du portail Coll. Personnelle

 

                      

                                          TULLY Clocher eglise.jpg

 

 

 

 

 

 

Intérieur de l’église.

 

Le chœur est fermé par une grille offerte par Monsieur Octavien CAQUERET. Des vitraux ont été offerts par les familles BUIRET , BOUTTE, DEPOILLY et OZENNE.

 

La voûte a été refaite en 1841. La chaire date de 1826. L’autel aurait été remplacé en 1875 par

celui de l’église de SAINT QUENTIN LAMOTTE LA CROIX AU BAILLY.

 

INHUMATIONS DANS L’EGLISE

 

Guillaume des LANDES, curé , 1667

Pierre BOUCHER ou LE BOUCHER, curé, le 26 juillet 1686 à 63 ans

Simon BOUCHER, curé, le 7 septembre 1705

Jean Baptiste MOCONDUIT, curé le 25 avril 1758 à 48 ans

Geoffroy de GAILLARD DE LONGJUMEAU seigneur de BLANCHECOURT et de TULLY, décédé à TULLY en sa maison seigneuriale et inhumé le 23 mars 1700, âgé de 75

ans.

 

Croix en tuf issue de la collection MACQUERON (voir notre page "Liens")

 

 

 

 

 

                                  TULLY Croix en tuf.gif       

 

 

 

JUSTICE SEIGNEURIALE

 

 

Ci-dessous les noms de quelques officiers de justice de TULLY.

 

Nicolas BEAUVISAGE, lieutenant en 1580

Nicolas WATTEBLED, maréchal, lieutenant en 1664, décédé en 1669

Claude WATTEBLED, lieutenant en 1671 et en 1689

Nicolas WATTEBLED, lieutenant en 1688

Pierre DUFRIEN, officier de la seigneurie le 13 août 1718

Philippe BARROIEZ, huissier, commissaire des tailles

Jacques BOUCHER, ancien lieutenant,

Pierre DUFRIEN , sergent de la seigneurie

Laurent François LE CLERCQ, avocat en Parlement, bailli en 1760

Louis PARADET sergent de la seigneurie en 1760

Pierre Charles FRUICTIER, bailli en 1770

 

 

 

L’ANNEE 1683

 

 

La fabrique de l’église

 

 

Dans les archives notariales d’AULT figure l’acte suivant :

 

Le dimanche septième jour de février mil six cent quatre vingt trois à issue des vespres chantée dans l'église de TULY qu'aussi tous les paroissiens présents, s'est présentée Louise GRANDSIRE, veuve de déffunt Gabriel DE LESPINE en son vivant tisserant de toille et dernier marguilier de l'église dudit TULY disant que véritablement elle reconnoissoit que lors de la mort (qui) estait arrivée à son dit mary ils estoient encore redevable à la fabrique de laditte église de la somme de cinquante six livres treize sols six deniers laquelle somme il luy estoit impossible de paier présentement pourquoy elle requéroit au sieur curé et à tous les antiens marguiliers administrateurs du bien de laditte église qu'il leur plaise consentir que contrat de constitution de rente luy en fut passé pour la somme de cinquante livres jusque tant qu'elle avoit moyen de paier pendant lequel temps elle s'obligeroit d'un paier l'intérêt .

Sur quoy à l'instant délaboration ayant par nous este faicte nous tous soussignés faisant la meilleure et plus saine partie non seulement des antiens marguiliers mais encore des habitans de cette paroise avons consenti et donné pouvoir à Nicolas du FRIEN marquillier en charge de passer un contrat de constitution de rente au profit de laditte église pour laditte somme de cinquante livres raquitable à la volonté de laditte GRANDSIRE et de ses enfans enfoy de quoy avons tous signé du jour et an que dessus.

 

Signé : BOUCHER curé, C. WATTEBLED, Jacques BOUCHER Simon WATTEBLED, Nicolas PETIT, Jacques WATTEBLED, Jacques FOURNIER, Anthoine DE BEAURAINS, Firmin DE BEAURAIN, Charles BOUTTE, François DE RAMBURE, Charles GRANDSIRE.

 

Les registres paroissiaux

 

Dans les registres paroissiaux de TULLY figure la mention suivante en décembre 1683 :

 

Laurent BOUCHER messager de la ville d’EU à AMIENS après avoir été assassiné proche d’OISEMONT en portant l’argent des Tailles à AMIENS a été enterré …….. par Monsieur PETIT curé de WOINCOURT dans l’église de TULLY en présence de tous nos parents et amis.

.

 

 

PRISE DE POSSESSION DE LA CURE DE TULLY (notaire PIEFFORT 3 septembre 1777)

 

L’an mil sept cent soixante dix sept le trois septembre quatre heures après midy. Pardevant moy Louis François Gabriel PIEFFORT notaire Royal apostolique au baillage d’Amiens résident au bourg d’AULT en présence de témoins cy-après nommés et soussignés.

Messire Charles SORRE prêtre du diocèse de ROUEN demeurant en la ville d’EU paroisse St Jean.

Pourvu de la cure de ST FIRMIN de TULLY diocèse d’AMIENS …

Ladite cure vacante par la démission qui en a été faite en mains de Monseigneur …l’Evêque d’AMIENS par Messire Jean LEDIEN précédent titulaire de ladite cure par acte du vingt- huit aoust dernier, s’est transporté en l’église paroissiale de ST FIRMIN de TULLY.

Prise d’eau bénite, prier à DIEU faite devant la vénérable image du crucifix et devant le maitre hotel (autel) adoration de St Sacrement, Baiser dudit hotel (autel), toucher du tabernacle où repose le très Saint Sacrement, toucher du missel et pupitre, des fonds baptismaux, la chaire à annoncer le St Evangile et en prenant séance en la place du curé et dans le confessionnal, sonnant la cloche. J’ay à l’instant lu et publié à haute et intelligible voix dans ladite église de ST FIRMIN de TULLY en présence des témoins ci-après nommés : Louis DEBEAURAIN, tisserand et Charles BOUTTE, serrurier, tous deux demeurans audit TULLY témoins pour ce présent. Aussi en présence du Sieur Félix DUFRIEN, serrurier de la ferme seigneuriale dudit TULLY, Joseph DELATTRE, laboureur, Théodore LELEU chirurgien, Charles LELEU laboureur tous habitants dudit TULLY qui ont signé.

 

 

 

 

 

 PERIODE REVOLUTIONNAIRE

 

Le cahier de doléances de TULLY. a été rédigé sous la présidence de Félix DUFRIEN, syndic de l’assemblée municipale le 18 mars 1789, Jean-François de  RAMBURE, Louis de BEAURAIN, Jean-Baptiste DUFRIEN, membres.

Sont comparus en outre François VATEBLE , Pierre Joseph DUFRIEN, Dominique de BEAURAIN, Martin LEFORT, Jean Baptiste TROPHARDI, Nicolas PETIT, Antoine FRETE, Jean Louis CAQUERET, Charles BOUTTE, Louis DUFRIEN, Jacques BEQUET tous nés  françois, âgés de 25 ans et au-dessus, compris dans les rolles des impositions et habitants de ce village. Ils ont élu pour députés Nicolas François DUFRIEN et Nicolas Firmin SAINT YVES.

 

 

Les articles 1 à 4 demandent à ce que les impôts : taille, capitation, vingtième soient supprimés, ou allégés.

 

L’article cinquième évoque la construction depuis 16 à 18 ans de la route qui va de EU à CRIEL dont ils ont eu la charge. La route terminée, ils doivent encore payer l’impôt qui s’y rapporte.

 

Comme dans le village voisin de BETHENCOURT SUR MER, les habitants se plaignent que les gros décimateurs (qui perçoivent la dîme) que sont l’abbaye de ST VALERY et celle du LIEU DIEU (commune de BEAUCHAMPS)  prennent la part réservée aux pauvres de la commune.

 

L’article huitième évoque la milice des « cottes » qui effraye la jeunesse et les oblige à quitter la commune de peur du recrutement.

En effet, TULLY par règlement du ROI du 26 août 1721 fut rattaché à la Capitainerie de CAYEUX qui avait à garder les côtes depuis AULT  jusqu’au CAP HORNU.

C’était une lourde charge, beaucoup font valoir leur inexpérience en matière de navigation.

 

Néanmoins, dans ce cahier des charges il n’est fait aucune allusion à la GABELLE , impôt sur le sel. C’est que les habitants de TULLY, comme ceux d’AULT, de la CROIX AU BAILLY, BETHENCOURT  et MERS dépendaient de l’election d’EU, et qu’à ce titre, ils en étaient exemptés. 

 

 

  

 

Sources : Histoire de TULLY de Léon GAUDEFROY (edition la Vague Verte)

               Archives notariales d'AULT

               Registres paroissiaux de TULLY

                

 

 

 

 


Date de création : 12/04/2017 @ 19:30
Dernière modification : 12/04/2017 @ 19:44
Catégorie :
Page lue 33 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^